CREDIT ISLAMIQUE                     CREDITISLAMIQUE.COM

 

CREDIT ISLAMIQUE: FINANCE ISLAMIQUE CREDIT HALAL PRET SELON LA SHARIA

 

creditislamique.com


 

 

CREDIT ISLAMIQUE: LE CREDIT HALAL EN LIGNE

 

Crédit Islamique vous donne accès au crédit islamique sur la base des principes de la finance islamique. Avec Creditislamique.com apprenez à mieux comprendre les piliers ainsi que les mécanismes des crédits islamiques.

 

La finance islamique d'aujourd'hui a su adapter les principes de la Sharia aux instruments financiers modernes. Ainsi sur les marchés financiers proposent tous les modes de financements sur la base des principes de l'Islam, comme: les Sukuks (obligations émises sur la base islamique, fonds d'actions islamiques.

 

 

 

Plus de 400 institutions financières gèrent des actifs d’une valeur globale de l’ordre de 800 milliards à un billion de dollars sous la juridiction compatible avec la charia. L’économie islamique prend une ampleur de plus en plus importante grâce à une augmentation de portefeuilles d’exportateurs de pétrole et une multiplication d’instruments financiers islamiques .

 

Ce mode de financement islamique et d'investissement a pour origine la péninsule arabe il y a 3 siècles. Il y existe en crédit islamique deux types d’opérations financières : opérations commerciales et opérations d’investissement

 

Pour les particuliers, il existe dans les pays où la législation le permet, des produits islamiques bien établi, tels que les cartes de crédit islamiques et halal, l'immobilier halal et le leasing halal.

 

En Europe, seule la Grande-Bretagne autorise pour le moments les crédits islamiques, la France et d'autres pays la rejoindra bientôt. cela n'est pas dû à la mauvaise volonté des autorités financière locales, mais aux changements qu'il faudra apporter aux systèmes juridique et fiscal.

 

Piliers de la Finance islamique:

Il existe 4 principes dans la finance islamique:
Premier principe:  absence d'intérêt et d'usure (riba)
Deuxième principe: interdiction de la spéculation, de l'incertitude et du pari (gharar et maysir)
Troisième principe: pas de financement en relation avec des secteurs illicites sous la loi coranique (haram)
Quatrième principe : partage des profits et des pertes obligatoire entre la banque et l'emprunteur

 

Produits de la finance islamique crédit islamique:

Mourabaha: dans la Mourabaha la banque achète un actif (voiture par exemple)donné pour le compte d'un client (emprunteur). Ensuite la banque revend cet actif au débiteur contre des mensualités sur une période donnée à un prix convenu d'avance entre les deux. A la différence avec un crédit à la consommation classique, la banque est, au début, propriétaire effective de l'actif. Il ne s'agit donc pas d'un prêt, mais d'une opération de vente à crédit. En plus la banque supporte les risques liés l'actif. Enfin, il n'y a pas de référence à un taux d'intérêt. Le banque se rémunère par une commission (augmentation du prix d'achat du bien).

 

Ijara : c'est une opération financière islamique qui ressemble à une location-vente ou à un crédit-bail. La banque achète des biens qu'elle loue à un client avec, pour celui-ci, une possibilité de rachat à la fin du contrat financier.

 

Istisna'a : il consiste en un contrat financier permettant à un acheteur de se procurer des biens qu'il se fait livrer à terme. A la différence du Salam,  le prix, convenu à l'avance, est payé en mensualité tout au long de la fabrication du bien. Cette structure de financement est essentiellement utilisée dans l'immobilier halal.

Moudarabah : il s'agit ici de mettre en relation un investisseur (ou Rab el Mal) qui fournit un capital et un entrepreneur (Moudarib) qui apporte son expertise et son savoir-faire. Ici la responsabilité de la gestion de l'activité se trouve auprès de l'entrepreneur. Les bénéfices engendrés sont partagés entre les deux parties sur la base d' une répartition convenue à l'avance après que l'investisseur a récupéré son capital et que les frais de gestion de l'entrepreneur aient été payés. La banque supporte entièrement les pertes éventuelles alors que l'entrepreneur ne perd que le fruit de son travail.

 

Moucharakah: veut dire association. Dans cette transaction deux partenaires investissent ensemble dans un projet et se partagent les bénéfices en fonction du capital investi. En cas de perte, celle-ci est supportée par les deux parties proportionnellement au capital investi.

 

Sukuk (obligation, emprunt obligataires islamiques): On distingue 2 types d’émission de Sukuks : le souverain qui est émis par un Etat et le Corporate qui est mis par une société ou banque.

Les Sukuks ressemblent à des obligations, sauf qu'elles ne financent que des projets halal. C'est un produit financier islamique qui a une échéance fixée d'avance et est adossé à un actif et qui permett de rémunérer le placement. Les Sukuk sont structurés de telle sorte que leurs détenteurs  reçoivent une part de profit et non un intérêt fixe.

 

Creditislamique.com a sélectionné pour vous les sites informatifs sur le crédit islamique en France, ainsi qu'une liste des banques offrant le crédit islamique

 

CREDIT ISLAMIQUE: LE CREDIT HALAL  SUR LE WEB
 

BANQUES CREDIT ISLAMIQUE CALCU
CALYON BNP PARIBAS
HSBC CREDIT HALAL MAROC
AL BARAKA BANK ALGERIE IMMOBILIER HALAL
  FINANCE ISLAMIQUE CANADA
UBS FINANCE ISLAMIQUE CREDIT ISLAMIQUE ANGLETERRE
FINANCE ISLAMIQUE EN FRANCE  
AIDIMM INFO A.C.E.R.F.I
UNIVERSITE DE LA FINANCE ISLAMIQUE MINISTERE DE L'ECONOMIE

 

annuaire referencement
 CREDIT Copyright-2008 Contact: info@creditislamique.com www.creditislamique.com  CREDIT ISLAMIQUE